Á N G E L A  J I M É N E Z 
Often, upon waking up, I feel sore. Walking in the night is not an easy thing. You have to be prudent and you have to know how to listen to the nocturnal words of things. It takes time to learn,
and you can only do it alone.
There is no possible translator, no interpreter. Only sleeping can you touch more closely.
Where it hurts the most is in my hands and feet.
I understood from the first night that there is a special balance for night walking.
The weight is not the same. The feet have a difficult task. However, it took me a long time to understand why the hands.
After each night they were like interrupted, always in a different gesture.
Each day we would break our hands to touch more closely.
I think that the light is the most exhausting. The light of the night, I carried it in my hands.
Sometimes I wondered if I could keep it to see it in the day.  At night I am not sure my eyes are open or closed...
Every night I leave but I always wake up in the same place.



                                                //


Souvent, au réveil, j'ai des courbatures.
Marcher la nuit n’est pas quelque chose de facile.
Il faut être très prudent et savoir écouter les mots nocturnes des choses.
Ça prend du temps d’apprendre, et cela se fait que seul. Il n’y a pas de traducteur possible, il n’y a pas d’interprète. C’est en dormant qu’on arrive à toucher de plus près. 
Là où j’ai le plus mal sont les mains et les pieds. J’ai compris dès la première nuit qu’il y a un équilibre spécial à la marche nocturne.
Le poids n’est pas le même. Les pieds ont donc une tâche difficile. 
Par contre, j’ai pris longtemps à comprendre pourquoi les mains. Après chaque nuit elles étaient comme interrompues, toujours dans un geste différent. Chaque nuit on cassait nos mains pour toucher de plus près. 
Je pense que la lumière est le plus épuisant. La lumière de la nuit, je la portais dans mes main. Parfois je me suis demandée si on pourrait la garder pour la regarder le jour.
La nuit je ne suis pas sûre si je regarde les yeux ouverts ou fermés… 
Toutes les nuits je pars mais je me réveille toujours au même endroit.















Eyes open or closed  is an installation of variable dimensions, with plaster, sand, resin, wood, presented at
the École Nationale Supérieure d’Arts de Paris-Cergy in February 2018.